Panier

Votre panier est vide

Continuer mes achats

comment éliminer la rétention d'eau ?

comment éliminer la rétention d'eau ?

Phénomène d’accumulation excessive d’eau dans l’organisme, la rétention d’eau se produit lorsque le corps retient plus d’eau qu’il n’en élimine. Les femmes sujettes à la rétention d’eau se plaignent alors de sensations « de jambes et de ventre gonflés ».

Alors, comment lutter et éviter ces sensations douloureuses et désagréables ?

La rétention d'eau, qu'est-ce que c'est ?

Le corps est constitué à 65% d'eau minimum. Alors que les deux tiers se trouvent emprisonnés à l'intérieur des cellules, le reste se situe à l’extérieur et évolue, soit dans les vaisseaux sanguins, soit entre les cellules. Pour maintenir cet équilibre, l'organisme dispose d'un système qui régule la filtration et la réabsorption d'eau entre les vaisseaux, les tissus et les espaces interstitiels.

Ce système repose sur la pression osmotique (qui tend en permanence à attirer l'eau du milieu le moins concentré vers le plus concentré) et la pression hydrostatique (générée par le système cardiovasculaire). Cependant, il arrive parfois qu'il soit déséquilibré et que de l'eau infiltre les tissus et reste piégée. Voilà ce qu’on appelle la rétention d’eau, qui touche majoritairement les femmes.

Généralement temporaires, ces sensations de gonflements se manifestent en effet au niveau des jambes mais également au niveau des pieds, des chevilles et des mollets. D'autres parties du corps peuvent être touchées telles que les mains, le ventre, les seins et le visage. Lorsque la rétention d’eau touche le corps en général, elle s’accompagne souvent d’une prise de poids.

Quelles sont les causes de la rétention d’eau ?

Les causes de la rétention d’eau sont multiples et peuvent varier d’une personne à l’autre, voire se cumuler chez une même personne. Parmi elles, on notera la chaleur qui dilate les vaisseaux sanguins et les rend plus poreux, favorisant ainsi la sortie d'eau des vaisseaux et empêchant sa réabsorption depuis les tissus.

L'immobilité prolongée, en station assis ou debout, est aussi un facteur ainsi qu’une alimentation riche en sel et/ou pauvre en protéines. A noter également qu’un déséquilibre hormonal peut-être à l’origine de la rétention d’eau, notamment avant l’arrivée des règles ou à la ménopause.

Certains médicaments et certaines maladies peuvent aussi en être la cause ainsi qu’une mauvaise circulation sanguine gênant le processus d’absorption des liquides, c’est pourquoi il est recommandé de demander l’avis d’un spécialiste.

Comment lutter contre la rétention d'eau ?

Une bonne hygiène de vie peut aider à limiter la rétention d’eau : pratiquer une activité sportive et faire pratiquer des massages lymphatiques régulièrement.

Au niveau alimentaire, il est nécessaire de réduire sa consommation de sel, d’adopter une bonne hydratation via une consommation accrue de liquides (eau, tisanes…) mais aussi d’aliments aux vertus drainantes (artichaut, ananas, céleri…) et riches en potassium (légumes, céréales, levure…).

En revanche, l’alcool est fortement déconseillé. De même, la consommation de protéines doit rester suffisante pour assurer une bonne réabsorption de l’eau des tissus vers les vaisseaux sanguins. Les noix, les amandes sont d'excellentes sources protéiques.

Rétention d'eau : les bonnes pratiques

1. Pratiquer du sport régulièrement pour améliorer le retour veineux
2. Surélever ses jambes en position couchée pour réduire le risque de sensations de gonflements des membres inférieurs

3. Pratiquer l'auto-massage des jambes pour améliorer la circulation ou faire appel à des professionnels de la santé pour pratiquer des drainages lymphatiques

Rétention d’eau : ce qu’il ne faut pas faire

1. Éviter la station debout ou assise prolongée qui favorise la sensation de jambes lourdes
2. Éviter de porter des vêtements trop serrés ce qui n'est pas bon pour le retour veineux
3. Éviter de croiser les jambes afin de permettre au sang de mieux remonter