Panier

Votre panier est vide

Continuer mes achats

Cystites et infections urinaires : nos conseils pour une meilleure prévention

Cystites et infections urinaires : nos conseils pour une meilleure prévention

Les cystites, plus communément appelées infections urinaires, sont le plus souvent bénignes mais n’en demeurent pas moins pénibles. Il existe des gestes simples à adopter pour limiter l’apparition de ces désagréments et des solutions pour aider à prévenir et apaiser ces infections urinaires.

La cystite, qu’est-ce que c’est ?

Hydratation insuffisante, chaleur, transpiration… le retour de la chaleur est souvent propice aux cystites et aux infections urinaires. Sensation de brûlures ou de picotement au moment d’uriner, pression dans le bas du ventre, envie persistante d’aller aux toilettes, urines malodorantes… nombreux sont les signes d’une infection urinaire. Dans 90 % des cas*, la responsable de ces sensations désagréables est une bactérie : l’Escherichia Coli. Cette bactérie, naturellement présente dans l’intestin, remonte par l’urètre et provoque l’infection. Le plus souvent bénigne, elle peut vite devenir pénible, d’autant qu’elle peut être très douloureuse.

La cystite, une femme sur deux concernée

Une femme sur deux, entre 15 et 65 ans, dit avoir été ou est concernée par des infections urinaires et près d’une femme sur trois dit y être sujette de manière régulière *.

Pour des raisons anatomiques, ces affections sont d’ailleurs plus fréquentes chez les filles et les femmes que chez les hommes. D’autre part, certaines modifications hormonales durant les règles, la grossesse ou la ménopause favorisent les infections urinaires.

Comment prévenir et traiter les cystites ?

Dans la majorité des cas, les cystites sont bénignes. Il est tout de même possible de prévenir et soutenir les infections urinaires grâce à des dispositifs médicaux. De plus, on pourra également faire appel à des plantes telles que le bouleau, la bruyère ou encore la cranberry. Consommée sous forme de jus, de poudre diluée dans de l'eau, la cranberry - grâce à ses antioxydants - va empêcher la fixation des bactéries dans le système urinaire et empêcher leur prolifération.

D’autres actifs botaniques, ainsi que leurs huiles essentielles sont aussi utilisés pour soulager les gênes urinaires (hibiscus, sarriette des montagnes arbre à thé...) ou bien encore pour faciliter l’élimination (piloselle, pissenlit, genévrier, bouleau...). Attention cependant,selon la DGCCRF, les huiles essentielles sont déconseillées ches les personnes souffrant d’insuffisance rénale, les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les adolescents sans avis médical.

Forté Pharma a développé un dispositif médical Cystima Médical, formulé à base de D-Mannose, sucre issu du maïs qui empêche les bactéries de s’accrocher à la vessie et facilitent leur élimination. Ce programme peut être complété par le complément alimentaire FortéBiotic+ Flore Intime qui va aider à rééquilibrer la flore intime.

En revanche, en cas de fièvre persistante, de douleurs plus importantes au niveau du dos, des reins ou du bas-ventre, il est important de consulter un professionnel de santé. Celui-ci pourra alors vous prescrire un traitement adapté.

*Source : Urofrance.org

Nos conseils pour prévenir les cystites

Boire suffisamment de l’eau

Plus on boit, plus on urine et moins les germes stagnent dans la vessie.

Uriner régulièrement

Il est conseillé de ne pas se retenir d’uriner et d'uriner régulièrement en vidant toujours totalement sa vessie. D'autre part, il est indispensable de toujours uriner après des rapports sexuels. L’urine étant stérile, elle nettoie naturellement la sortie des voies urinaires.

Adopter les bons réflexes

Toujours s’essuyer de l’avant vers l’arrière après avoir été aux toilettes pour éviter que les bactéries de l’intestin ne remontent. De plus, il faut se laver régulièrement mais sans excès, avec un produit lavant adapté à l’hygiène intime.

Porter des sous-vêtements en coton

Il est en outre recommandé de porter des sous-vêtements en coton et d'éviter les vêtements trop serrés.