Panier

Votre panier est vide

Continuer mes achats

Comment réduire les désagréments de la ménopause naturellement ?

Comment réduire les désagréments de la ménopause naturellement ?

Troubles de l'humeur, bouffées de chaleur, prise de poids… À la ménopause s'invitent bon nombre de changements et de désagréments au quotidien. Découvrez tous nos conseils pour retrouver bien être et confort pendant cette période inévitable de la vie d'une femme !

La ménopause, de quoi s’agit-il ?

La ménopause est une étape naturelle et particulière dans la vie d’une femme, souvent accompagnée de son lot de désagréments. Ce phénomène physiologique correspond à l’arrêt du fonctionnement ovarien.

À la naissance, l'ensemble du stock d'ovocytes (ovules) est constitué pour le reste de sa vie. De la puberté à la ménopause, chaque femme puise chaque mois dans ce stock d’ovules pour assurer son ovulation. Lorsque la réserve d'ovules est épuisée, les ovaires cessent de fonctionner. La perte de l'activité folliculaire ovarienne entraîne alors l’arrêt de la production de la progestérone, puis des œstrogènes. Il s’agit de la ménopause. Elle correspond ainsi à l’arrêt définitif des menstruations et la perte de fertilité.

La ménopause est habituellement progressive : elle est précédée d’une période appelée préménopause ou périménopause qui peut durer plusieurs années. On parle de ménopause après 12 mois minimum d’aménorrhée (arrêt des règles). Elle apparaît généralement chez la femme entre 45 et 55 ans.

Les inconforts de la ménopause chez la femme

Bouffées de chaleur, stress émotionnel, sueurs nocturnes, problèmes de sommeil… Nombreuses sont les femmes à rencontrer ces désagréments à la ménopause. Elles peuvent alors ressentir irritabilité, troubles de l’humeur, une légère prise de poids concentrée dans la région abdominale ou encore une baisse de la libido. À savoir, les bouffées de chaleur sont un des troubles féminins les plus communs de la ménopause et de la périménopause.

Liés aux changements hormonaux, ces inconforts peuvent survenir de façon progressive et être d’intensité variable. Ces désagréments sont liés au changement des hormones, et en particulier aux oestrogènes. Produites majoritairement par les ovaires, ces hormones féminines agissent sur de nombreux tissus de l’organisme chez la femme tels que les systèmes uro-génitaux et cardio-vasculaires, mais aussi sur le squelette, la peau, les muqueuses, la glande mammaire.… Or, à la ménopause, le taux d’oestrogènes diminue puisque les ovaires cessent d’en produire. Les tissus sensibles aux oestrogènes vont donc connaître des modifications.

Les compléments alimentaires pour soutenir le quotidien des femmes ménopausées

Pour un quotidien épanoui durant cette période de transition, certaines plantes sont très bénéfiques en cas de désagréments comme le bacopa. Solution naturelle pour la ménopause, il aide à maintenir un bon équilibre et une bonne santé mentale. Le pavot de Californie est aussi un précieux allié pour aider en cas de désagréments liés à la ménopause. En effet, il aide à améliorer la qualité du sommeil et favorise la relaxation.

Les vitamines et minéraux sont aussi une aide précieuse. La vitamine B6 est connue pour aider au maintien de l’équilibre hormonal. La vitamine B9 contribue quant à elle à des fonctions psychologiques normales et la vitamine B12au fonctionnement normal du système nerveux. Enfin, les vitamines D3 et K12 contribuent au maintien d'une ossature normale et la vitamine C participe à réduire la fatigue.

Tous ces actifs sont concentrés dans notre best-seller Feminae 24 pour réduire l'inconfort pendant la ménopause. Dans le cadre d’une alimentation saine et d’une activité sportive régulière, notre complément alimentaire ménopause offre une action globale en agissant à la fois sur le stress émotionnel, le niveau d’énergie, le sommeil et la santé osseuse.

5 conseils pour se préparer à bien vivre sa ménopause

Parfois, quelques bonnes pratiques sont bénéfiques pour limiter la gêne occasionnée par la ménopause. On vous en propose quelques-unes :

1. Adopter une alimentation équilibrée


Manger sainement et équilibré reste important pour fournir tous les nutriments nécessaires à l’organisme. De même, il est préférable de mettre de côté les aliments riches en graisses et en calories pour limiter la prise de poids. Enfin, pour limiter la sensation désagréable de ballonnements, il est recommandé de mastiquer correctement pour faciliter le travail de la digestion et de limiter les boissons gazeuses sources d’inconforts digestifs. Afin de stimuler le transit intestinal et prévenir la constipation, qui s’accompagne souvent de ballonnements, privilégiez les fibres, présentes dans les lentilles, les haricots secs, les pois ou encore les fèves.


2. Faire de l'exercice


Une activité physique régulière est essentielle au cours de la ménopause. En effet, faire du sport limiterait la survenue des inconforts liés à ces changements (1). La pratique sportive est idéale pour lutter contre la prise de poids et améliorer l’humeur. En effet, pendant l’effort, l’endorphine est sécrétée naturellement en grande quantité : cette hormone génère un véritable bien-être et boost votre moral !


3. Apprendre à rester zen


Moral en berne, susceptibilité, sautes d’humeur, nervosité… La ménopause affecte les femmes sur la sphère émotionnelle. Des exercices de respiration et de relaxation comme la méditation et le yoga peuvent aider à retrouver le chemin de la sérénité.


4. Prendre soin de son sommeil


Lors de la ménopause, il n’est pas rare que certaines femmes rencontrent des problèmes de sommeil (insomnies , réveils nocturnes…). En effet, la diminution des taux d’œstrogènes s’accompagne également d’une diminution de la sécrétion de mélatonine, la fameuse hormone du sommeil. Le soir, préférez des repas légers et éloignez-vous des écrans pour faciliter un bon endormissement. De même, privilégiez une douche tiède et portez des vêtements de nuit légers afin de limiter les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.


Source : 1. Stojanovska L, Apostolopoulos V, Polman R, Borkoles E. To exercise, or, not to exercise, during menopause and beyond.