Votre tote bag de l'été OFFERT dès 60€ d'achats

Panier

Votre panier est vide

Continuer mes achats

Flore vaginale : pourquoi en prendre soin ?

Flore vaginale : pourquoi en prendre soin ?

Chez la femme, le vagin abrite une flore protectrice précieuse et fragile. Dès lors que son équilibre est perturbé, la zone intime est plus sensible. Elle devient la cible de multiples désordres intimes. Découvrez nos conseils pour prendre soin de votre hygiène intime et de votre flore vaginale.

La flore intime, c'est quoi ?

La flore intime, appelée également flore vaginale ou microbiote vaginal, est constituée d’un ensemble de micro-organismes. Ils évoluent naturellement au sein de la cavité vaginale. Si chaque femme possède sa propre flore, ce sont les bactéries du genre Lactobacillus (bactéries lactiques) qui tapissent majoritairement la muqueuse vaginale. Ces “bonnes” bactéries créent une barrière naturelle protectrice, notamment grâce à leur production d’acide lactique. Cette substance maintient un environnement légèrement acide dans le vagin. Cette acidité permet de le protéger des agents pathogènes. Préserver l'équilibre entre bonnes et mauvaises bactéries est essentiel pour assurer le bien-être féminin et l'hygiène intime.

Les déséquilibres de la flore intime : quels signes ? quelles causes ?

Cette protection naturelle est un équilibre fragile. Irritations, démangeaisons, odeurs inhabituelles, cystites à répétition ... La principale cause de ces inconforts au quotidien est un déséquilibre de la flore vaginale, lié à une diminution des bonnes bactéries et/ou à la prolifération de mauvaises bactéries.

De nombreux facteurs peuvent agir sur sa composition, entraînant ainsi des désagréments intimes :

1 - De mauvaises habitudes hygiéniques

L’utilisation de gels douches parfumés, une toilette intime insuffisante ou au contraire un nettoyage trop excessif, peuvent fragiliser vos muqueuses et favoriser les cystites.

2 - Le port de sous-vêtements synthétiques ou de vêtements trop serrés

Ils irritent les muqueuses et sont peu respirants. Ils emprisonnent l’humidité et favorisent la transpiration. Cet environnement entraîne la prolifération de mauvaises bactéries.

3 - Le facteur hormonal

L’organisme rencontre de nombreux changements hormonaux en fonction des périodes de la vie (puberté, règles, grossesse, pré-ménopause, ménopause). Ces épisodes fragilisent l’équilibre de la flore.

4 - Certains traitements médicamenteux

Les antibiotiques ou les ovules gynécologiques peuvent modifier l’acidité du vagin.

5 - Le mode de vie

La consommation de tabac, la fréquentation de piscine, une période de stress et/ou de fatigue peuvent influencer l’équilibre du microbiote vaginal.

6 - L’anatomie de la femme

La proximité entre l’anus et la vulve chez la femme favorise la migration des bactéries intestinales de la région anale vers l’uretère. Une fois dans la vessie, les bactéries s’accrochent à la paroi et peuvent provoquer une cystite. En effet, 90% des infections urinaires sont dues à la bactérie Escherichia coli.

Déséquilibre de la flore intime : quelles sont les solutions ?

Les probiotiques pour rétablir l’équilibre de la flore intime

Le microbiote vaginal est un écosystème fragile, majoritairement composé de micro-organismes appelés Lactobacilles. Dès lors que la flore s'appauvrit en lactobacilles, elle devient plus sensible et perd ses bienfaits protecteurs.

Pour prévenir une flore vaginale déséquilibrée, aussi appelée dysbiose vaginale, les probiotiques forment de précieux alliés. Les probiotiques pour le bien-être intime sont ainsi généralement composés de lactobacilles.

Notre complément alimentaire FortéBiotic+ Flore Intime est spécialement formulé pour agir sur les inconforts courants de la vie d'une femme. Une gélule pour la flore intime associe 3 souches microbiotiques de la famille des lactobacilles dosées à 12 milliards UFC*, et de la vitamine B2.

*UFC : Unité Formant Colonie

Le D-mannose pour prévenir les gênes urinaires

Le D-Mannose est un sucre qu’on retrouve dans notre métabolisme. Il est intéressant en cas de gênes urinaires. En effet, ce sucre simple réduit l'action de la bactérie E.coli en inhibant son adhérence à la vessie. Il limite ainsi l'infection urinaire.

Chez Fortepharma, nous avons développé Cystima Médical , un dispositif médical à base de D-Mannose pour prévenir les infections urinaires.

Conseils

L'hygiène intime au quotidien

1. Adopter une toilette délicate pour la zone intime

Pour ne pas assécher cette zone fragile, limitez le nombre de toilettes intimes à deux par jour. Choisissez un soin d'hygiène intime au pH physiologique et adapté à vos désagréments (sécheresse, irritation…). Pendant les règles, faites une toilette minutieuse et changez régulièrement vos protections hygiéniques.

2. Porter des vêtements adaptés

Évitez de porter des pantalons trop moulants et changez de sous-vêtements tous les jours, de préférence en matières naturelles comme le coton. Le temps des désagréments, préférez des sous-vêtements où vous vous sentez à l’aise à la lingerie sexy et aux strings.

3. S'essuyer correctement aux toilettes

Pensez toujours à vous essuyer d’avant en arrière : du sexe vers l’anus, et non le contraire pour ne pas conduire de germes digestifs vers votre vulve. De plus, urinez dès que possible après un rapport sexuel pour éliminer les bactéries qui pourraient s’introduire dans le méat urinaire.

4. Boire suffisamment et privilégier certains aliments

Hydratez-vous tout au long de la journée. En augmentant le volume urinaire, vous favorisez le nettoyage et l’élimination des bactéries du tractus urinaire. Mangez des fruits comme les pêches, les pommes, les oranges, certaines baies et notamment le maïs. Ces fruits contiennent du D-mannose qui limite la prolifération des microorganismes impliqués dans les cystites. Enfin, mangez suffisamment d’aliments alcalinisants et limitez ceux qui sont acidifiants. Ces derniers abaissent le pH des urines et favorisent ainsi le développement de la bactérie E.coli.