-
Profitez de la livraison offerte à partir de 49€ d'achat
Plus que pour bénéficier de votre avantage
Vous avez débloqué tous les avantages
[[% level.settings.low_price %]]€
[[% level.settings.label %]]
[[% item.product_title %]] [[% item.variant_title %]]

Offert

[[% formatMoney(item.original_line_price) %]] [[% discount.title %]]
Sous-total:
Livraison offerte
Livraison estimée à l'étape suivante
Vous aimerez aussi

Votre panier est vide

FEMMES ENCEINTES : 5 SOLUTIONS CONTRE LA CONSTIPATION PENDANT LA GROSSESSE

FEMMES ENCEINTES : 5 SOLUTIONS CONTRE LA CONSTIPATION PENDANT LA GROSSESSE

Vous êtes atteinte de constipation pendant votre grossesse ? Pour faciliter le transit intestinal, voici 5 conseils à suivre pour améliorer votre confort digestif et profiter pleinement de ces neuf mois uniques.

Les petits maux liés à la grossesse

Tout au long de la grossesse, différents maux plus ou moins gênants surviennent chez la femme enceinte. Si ces désagréments n’apparaissent pas systématiquement chez toutes les femmes, ils peuvent hélas devenir de réelles gênes susceptibles d’impacter votre quotidien. En effet, dès le début de la grossesse, le corps de la future maman est soumis rapidement à un chamboulement hormonal. Les hormones (bêta-hCG, oestrogènes, progestérone) sont responsables des différents maux et inconforts : nausées, vomissements, fatigue, tiraillement du bas-ventre, incontinence urinaire, problèmes de sommeil… L’ensemble du corps (systèmes cardiovasculaire, digestif, respiratoire, nerveux, reproductif et urinaire) est touché afin de permettre le développement et la nutrition du fœtus.

Les inconforts liés au transit lors de la grossesse

Rares sont les femmes enceintes qui ne rencontrent pas de troubles digestifs, tels que des reflux, l’acidité gastrique, des flatulences, des ballonnements… Parmi eux, la constipation est une manifestation fréquente qui impacte la qualité de vie, et ce dès le premier trimestre.

La constipation se définit par la diminution de la fréquence des selles associée et à une difficulté pour les évacuer. Chez la femme enceinte, elle s’explique en partie par les hormones associées à la grossesse, en particulier la progestérone. Cette dernière, produite en grande quantité, ralentit le fonctionnement des muscles intestinaux. De plus, l’utérus qui a pris du volume exerce une pression sur l’appareil digestif et perturbe le transit.

Parmi les autres causes de la constipation, on retrouve la réduction de l’activité physique et une hydratation insuffisante. De même, la prise de suppléments de fer pour prévenir l’anémie pendant la grossesse favorise elle aussi la constipation.

Quelles sont les solutions pour éviter la constipation ?

Astuce n°1 : Vous aider avec des compléments alimentaires adaptés à la grossesse

Pour retrouver un meilleur confort digestif, certains compléments alimentaires peuvent être de véritables alliés pour vos intestins ! Misez sur les fibres végétales d’origine naturelle issues de fruits et céréales. À titre d’exemple, le pruneau est excellent pour favoriser un bon transit intestinal. De même, la figue et le son de blé renferment une grande quantité de fibres, bénéfiques pour le transit chez la femme enceinte. Ces dernières se gorgent d’eau dans le tube digestif et évitent les selles dures et sèches. D’autres actifs sont idéals en cas de transit ralenti, telle que la gomme d’acacia. Au contact de l’eau, elle va prendre une consistance visqueuse s’apparentant à de la gélatine, ce qui va entraîner un effet laxatif. Notre complément alimentaire Fortédigest Transit adapté aux femmes enceintes forme un coup de pouce naturel contre la paresse intestinale. Sous forme de cubes à mâcher, il offre un mix de fruits et de céréales (figue, blé, gomme d’acacia, Pruneau, son de blé) riche en fibres pour faciliter le transit intestinal chez la femme enceinte.

Astuce n°2 : Avoir une bonne alimentation pour éviter la constipation et les ballonnements

Puisez aussi régulièrement des fibres dans votre alimentation. Préférez les produits céréaliers à base de farine complète pour en obtenir un apport supérieur (pain, pâtes, céréales…). Pensez également aux fruits et aux légumes, y compris les légumineuses. Coings, dattes, groseilles, figues, graines de lin, salsifis noirs… Ces aliments riches en fibres améliorent le processus digestif en augmentant le volume des selles.

De plus, pour prévenir la constipation, limitez les aliments donnant des gaz et des ballonnements, comme les artichauts, les asperges, les choux, ail, certains légumes secs (flageolets, pois chiches, haricots blancs). De même, évitez les aliments difficiles à digérer (plats en sauce ou épicés, viande grasse, poisson gras, pâtisseries, fritures…).

Astuce n°3 : Bien s’hydrater pour rétablir le transit intestinal

À côté d’une alimentation variée et équilibrée, il est tout aussi important de penser à s’hydrater correctement. En pratique, il est recommandé à la future maman de boire régulièrement, au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Commencez dès le réveil, avec un grand verre d’eau et continuez à vous hydrater tout au fil de la journée.

Une bonne hydratation vous aidera à lutter contre la constipation. En effet, la déshydratation favorise des selles plus dures et plus difficiles à évacuer. De plus, elle est bénéfique pour lutter contre les infections urinaires, fréquentes pendant la grossesse. Enfin, le magnésium a tendance à accélérer le transit ; vous pouvez donc choisir une eau minérale riche en magnésium.

Astuce n°4 : Conserver une activité physique adaptée

Les femmes enceintes ont souvent tendance à cesser immédiatement toute activité sportive craignant que le sport nuise au bon déroulement de la grossesse. Pourtant, la pratique d’une activité physique n’est non seulement pas contre-indiquée, mais est même recommandée. En effet, en plus de favoriser votre transit, l’activité physique est essentielle pour rester en forme. Privilégiez un sport qui fera travailler les abdominaux en douceur comme la marche, le yoga ou la natation.

Astuce n°5 : Masser votre ventre pour vous déconstiper

Pour atténuer les sensations d’inconfort au niveau du ventre, prenez l’habitude de vous faire des auto-massages au niveau de l’abdomen. Réalisez des mouvements circulaires, dans le sens des aiguilles d’une montre, dans le sens de progression des selles dans l’intestin.

CONSEILS POUR UN RÉGIME ALIMENTAIRE ADAPTÉ À LA GROSSESSE

CONSEILS POUR UN RÉGIME ALIMENTAIRE ADAPTÉ À LA GROSSESSE

Bien manger est essentiel pour le bon développement du bébé et la santé de la femme enceinte. Les besoins en vitamines et en minéraux sont augmentés, comme le fer, l’acide folique, le calcium et la vitamine B12.

A contrario, certains aliments sont à consommer avec modération ou même à éviter complètement. D’abord, il est recommandé de ne pas boire d’alcool.

Bannissez également les aliments d’origine animale crus ou peu cuits comme la viande, la charcuterie, les poissons, les fruits de mer, les œufs. Écartez aussi les fromages à pâte molle ou au lait cru et le lait non pasteurisé.